Le kiwi

kiwi

Le kiwi ou Actinidia Deliciosa, de la famille des Actinidiaceae, est originaire de Chine, de la vallée du Yang-Tsé. Au 18ème siècle, il poussait à l’état sauvage dans la forêt bordant le fleuve mais n’était pas cultivé, juste cueilli par les Chinois qui appréciaient sa chair juteuse. Les fruits sauvages appelés alors “groseilles de Chine” ne pesaient pas plus de 20 g.

En 1906, un Néo-Zélandais, Alexander Allison reçoit des graines qu’il plante chez lui. Il récolte ses premiers fruits en 1910. Vers 1940, la Nouvelle-Zélande s’intéresse à cette plantation et en fait commerce en obtenant par sélection, des variétés de fruits de gros calibre, pesant plus de 100 g. Rebaptisé “Kiwi” en hommage à l’oiseau emblème du pays, le nom fut adopté en tant que marque déposée dès 1974.

Dans les années 60 les premiers plants de kiwis arrivent en France dans les bagages d’un architecte français basé en Chine, Jacques Rabinel qui décide de les cultiver à Pessac-sur-Dordogne en Gironde.

Le principal producteur de kiwis est aujourd’hui l’Italie avec plus de 400 000 tonnes par an, suivi par la Nouvelle-Zélande, le Chili, la France, l’Espagne, les Etats-Unis et le Japon.

Un fruits aux diverses variétés

Parmi les différentes variétés de kiwi, on trouve :

-Le Hayward, à la chair ferme et verdâtre, pesant de 70 à 100 g.
-Le Monty, allongé, cylindrique pesant de 60 à 80 g.
-Le Brunc, cylindrique, pesant de 50 à 60 g, le plus riche en vitamine C.
-Le Abbot, pesant de 65 à 70 g offre une pulpe verte, translucide, très parfumée.
-Le Gold, allongé, possède une peau douce et comestible, orangée (d’où son nom), et une pulpe sucrée.

La culture du Kiwi

L’actinidia est un arbuste sarmenteux, une liane grimpante, pouvant recouvrir jusqu’à 10 mètres de fil. C’est une plante dioïque, avec un pied mâle produisant du pollen et un pied femelle produisant les fruits. Pour les petites cultures on plantera un pied mâle pour 3 pieds femelles.

Les fleurs attirent peu les abeilles, rendant la pollinisation naturelle difficile. Certains producteurs la réalisent artificiellement avec du pollen récolté, d’autres placent des ruches dans des champs pour accroître les chances de pollinisation.
Depuis les années 1990, des plants hermaphrodites permettent de cultiver seulement les pieds productifs.

La plante aime les sols profonds, légers (pas trop calcaires), riches en humus et bien drainés. Le PH doit être compris entre 6,0 et 6,5. Elle aime le soleil mais doit être abritée du vent. Peu fragile elle supporte des températures allant parfois jusqu’à – 20 ° sauf pendant la période de gonflement des bourgeons, fin février, où la plante est plus sensible au froid.
Les fruits se récoltent de septembre à octobre.

Les apports nutritifs du Kiwi

Le fruit contient plus de vitamine C que l’orange. Il est riche en vitamine E contenue dans les graines noires, mais également en vitamine K, B9 (acide folique) et en pro-vitamine A. Il contient du cuivre, du potassium (plus que la banane), du fer, du zinc, du magnésium et du phosphore.

100 grammes de kiwi apportent 53 Kcal, 1,6 g de protéines, 11 g de glucides, 0,3 g de lipides et 2,8 g de fibres. Il possède également de très fortes propriétés antioxydantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *