Les aliments riches en fibres

Les aliments riches en fibres font, depuis quelques années, partis des aliments auxquels les consommateur portent un intérêt croissant pour améliorer la qualité de leur alimentation. Ce phénomène est d’autant plus remarquable que l’obésité commence à devenir un véritable défi de santé publique dans nos sociétés occidentales.Sans entrer dans les détails sur ce sujet, il est couramment admis que le déséquilibre alimentaire – régime trop riche en sucres rapides par exemple – associé à une vie trop sédentaire sont en grande partie à l’origine de ce problème. Comment rétablir ce déséquilibre le cas échéant et comment « bien » se nourrir ? Les fibres apportent des éléments de réponse.

D’abord, que sont les fibres alimentaires ? Ce sont des substances qu’on trouve à l’état résiduel principalement dans les légumes, les fruits et les céréales. Indispensables au transit intestinal, elles ne présentent pas une valeur nutritionnelle particulière, mais participent considérablement à l’augmentation du bol alimentaire et favorisent la digestion en faisant travailler les intestins. D’autre part, les fibres alimentaires accélèrent le sentiment de satiété, évitant ainsi une suralimentation.

Les aliments riches en fibres

Les céréales, des aliments riches en fibres

Au vu de ces informations, l’importance d’une alimentation pourvue en fibres apparaît donc clairement. Les aliments riches en fibres sont heureusement nombreux. Par exemple, on en trouve dans les céréales et principalement dans le son de blé et dans les flocons d’avoine. Préférez également le pain complet au pain blanc. Les haricots blancs et les pois chiches sont en bonne place dans la famille des aliments riches en fibres. Du côté des fruits, la figue et le pruneau tiennent la corde. Enfin, les légumes font partie de l’équipe gagnante en fibres avec l’artichaut, la carotte et la pomme de terre. On le voit avec plaisir, il n’est pas trop difficile d’ajouter des aliments riches en fibres à son alimentation quotidienne. Pour donner une indication chiffrée, un apport de trente grammes de fibres par jour suffit à un bon équilibre alimentaire.

D’un point de vue plus médical, les aliments riches en fibres appartiennent-ils à ce qu’on appelle les « alicaments » ? Ce néologisme issu de la contraction d’aliment et de médicament désigne un aliment dont la consommation permettrait de réduire certains risques de maladie. L’industrie agroalimentaire a rebondi sur ce concept en créant de toutes pièces des yaourts censés favoriser la flore intestinale et donc la digestion ainsi qu’une meilleure gestion du cholestérol ou un apport supplémentaire en calcium. Mais, comme souvent, la nature y pourvoit déjà, sans intervention humaine. Un exemple avec l’oignon qui aide à la prévention de l’ostéoporose grâce à la quercétine, un antioxydant qu’elle contient.

Si l’on s’en remet aux effets principaux sur l’activité des intestins et leur qualité naturelle de régulation de l’appétit, on peut dire que les aliments riches en fibres font partie de cette catégorie spéciale qu’on appelle alicament.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *